Notes biographiques

Romancière originaire de Rouyn-Noranda, au Québec, Martine Noël-Maw vit en Saskatchewan depuis 1993. Après avoir abandonné l'école à l'adolescence, c'est sa passion pour la littérature qui l'a incitée à retourner aux études. En 1986, elle obtient un baccalauréat en études françaises de l'Université de Montréal. Au cours des trois années qui ont suivi, elle a étudié à la maîtrise et travaillé sous la direction du professeur Bernard Dupriez. Durant ces années, elle a collaboré à la création de Genres littéraires et figures de style, la clé des procédés littéraires, en recherchant ou créant près de 3 500 exemples de figures de style, tous basés sur les Exercices de style de Raymond Queneau.

En 1989, Martine est devenue consultante au sein d’un cabinet de relations publiques de Montréal où elle a mis son talent au service de clients d'envergure, dont Michelin, Alcan et Kraft. Quatre ans plus tard, elle déménage dans l’Ouest pour joindre les rangs de Financement agricole Canada où elle a occupé des postes en communication, traduction, langues officielles et ressources humaines. En 2001, elle prend un congé sans solde d’un an pour écrire son premier roman, Dans le pli des collines. Elle n’est jamais retournée au bureau.

Ses écrits lui ont valu plusieurs honneurs, dont cinq nominations au Prix du livre français des Saskatchewan Book Awards qu’elle s’est mérité en 2006 pour Amélia et les papillons (un roman jeunesse qui a également été finaliste pour le Prix des lecteurs 15-18 ans Radio-Canada et Centre Fora), et en 2010 pour la deuxième édition du roman pour adultes Dans le pli des collines. Elle a pris part à plusieurs salons du livre, dont ceux d’Abitibi-Témiscamingue, de Québec, de Montréal et de Paris, et a été invitée à divers festivals nationaux et internationaux, dont le WordFest de Calgary-Banff et le Writersfest de Vancouver en plus de faire partie des tournées Lire à tout vent et Idélire. En 2009, elle était au nombre des 49 écrivains canadiens à être invités à contribuer à CODE Canada, l’Olympiade culturelle de Vancouver 2010. Depuis 2010, sa biographie figure dans le Canadian Who’s Who des presses de l’Université de Toronto.

Boursière du Conseil des Arts du Canada et du Saskatchewan Arts Board, Martine est toujours active dans le domaine des communications, offre des ateliers et des conférences sur l’écriture et la créativité, en plus de consacrer une partie de son temps à l’enseignement du français langue seconde à l’Institut français de l’Université de Regina. Elle est membre créateur de Communication-Jeunesse, membre titulaire de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois et de la Saskatchewan Writers Guild. De plus, elle siège au conseil d’administration des Éditions de la nouvelle plume et de la Saskatchewan Writers Guild.